C'est le moment de prendre le temps….

Prendre le temps d'ouvrir les yeux
05 août 2016 à 13:51Temps de lecture1 min
Par jwu

Le mouvement slow, vous connaissez : né dans les années 80, le mouvement au départ s’opposait aux fast-food et à la malbouffe en faisant la promotion d’une cuisine préparée soi-même, une cuisine qui prenait forcément plus de temps.

Le concept s’est étendu à d’autres domaines : les slow cities préfèrent les piétonniers et les espaces verts, les slow touristes évitent l’avion, le slow money investit dans de petites entreprises durables et ainsi de suite. L’idée est d’arrêter de vivre à 100 à l’heure, d’éviter le stress de la vie moderne, de réfléchir et d’agir pour une société à vitesse humaine.

On parle donc maintenant de slow parenting.

Rien de révolutionnaire en fait, vous avez sans doute été élevés comme ça ou au moins, vos parents l’ont été.

Il s’agit simplement de laisser les enfants vivre à leur rythme : ne pas imposer stages, activités et visites de musée mais laisser les enfants inventer leurs activités et jeux… après avoir éteint tous les écrans, évidemment.

Rien de révolutionnaire mais un contraste fort avec le reste de l’année où dès la sonnerie du réveil, on court pour être à l’heure, être à temps, être prêt. Où dès la porte franchie, on se débarrasse des enfants devant l’écran pour pouvoir préparer le repas et les sacs du lendemain, boucler un dossier...

Autant vous prévenir, ne rien prévoir va vous donner une sensation de vide proche du vertige, les premiers jours. Mais passé le temps d’adaptation, vos proches et vous-mêmes redécouvrirez le plaisir de ne rien faire, de profiter de la nature, de se balader, de se parler, d’inventer.

Et le plaisir ineffable de ne plus dire " dépêche-toi ".

Et si on trouvait le moyen de profiter plus souvent de ce luxe ?

Christine RUOL

Articles recommandés pour vous