Regions

Bruxelles: vaste opération de contrôle de la police dans les trams et les bus

L'opération de mardi a mené à 6 arrestations judiciaires ainsi que 46 arrestations administratives.
29 mai 2012 à 19:40 - mise à jour 30 mai 2012 à 04:23Temps de lecture1 min
Par Belga News

Un communiqué de la police fédérale nous apprend que cette opération FIPA était la 57èmedu genre organisée à Bruxelles et était le 21ième contrôle orienté vers la criminalité dans les transports en commun. L’action précédente avait été organisée le 4 avril 2012, soit trois jours avant l’attaque contre l’agent de sécurité de la STIB.

191 policiers ont été engagés pour mener cette action et ont reçu le renfort de 108 membres des services de sécurité de De Lijn, de la SNCB, de la STIB et des TEC. Ensemble, les sociétés de transport ont contrôlé un peu plus de 19 200 voyageurs. Parmi ceux-ci, 1080 n’étaient pas en possession d’un titre de transport valable. Au total, 384 personnes ont été contrôlées de manière approfondie par la police. 20 personnes étaient signalées à rechercher dont 4 ont été immédiatement arrêtées. 6 arrestations judiciaires ainsi que 46 arrestations administratives ont été effectuées. Parmi ces 46 arrestations administratives, 42 concernaient des séjours illégaux sur le territoire.

La police souhaitait également prévenir les usagers d’une augmentation possible des vols à la tire. Avec l’arrivée du beau temps, les bijoux sont plus visibles et deviennent une proie plus facile pour les voleurs.

Plus d’opérations

A côté du renfort quotidien garanti de 70 policiers, la police peut, sans effort supplémentaire, mettre en place un dispositif de presque 200 hommes. Le nombre d’opérations va augmenter de 4 par an à 1 par mois, informe-t-on encore du côté de la FIPA.

Chaque mois, deux réunions de coordination sont organisées afin d’échanger des informations, de stimuler la collaboration intégrée et d’échanger les bonnes pratiques.

A côté de l’aspect purement stratégique et opérationnel, "on travaille également à quelques mesures structurelles telles que la mise à disposition d’une "hotline" pour les sociétés de transport, l’envoi d’images et une nomenclature commune afin de pouvoir effectuer des analyses stratégiques intégrées".


Belga

Sur le même sujet

Le festival du film d'entreprise prime la police belge

Belgique

Articles recommandés pour vous