Regions

Bruxelles : un étang de baignade d’ici 2024 à Neerpede

06 déc. 2021 à 14:58Temps de lecture2 min
Par Augustin Guissard avec Belga

La Région bruxelloise et Beliris devraient ouvrir un étang de baignade à Neerpede (Anderlecht) d’ici 2024, ont indiqué lundi le ministre bruxellois de l’Environnement Alain Maron (Ecolo) et la ministre fédérale en charge de Beliris, Karine Lalieux (PS), par voie de communiqué.

Selon Alain Maron, cet étang de baignade est le premier volet d’une série d’opérations qui démarreront dans les prochains mois et viseront à faire du " Parc de Neerpede " un parc régional à vocation naturelle et récréative. Sont ainsi prévus, l’aménagement d’équipements sportifs en dessous du Ring et d’une butte d’aventure, la renaturation des berges du Neerpedebeek : une diversification écologique de la peupleraie, la pose de murs anti-bruit sur le ring, etc.

Le plan opérationnel de Neerpede

Ce projet d’aménagement du Parc de Neerpede s’inscrit par ailleurs dans le cadre du " Plan opérationnel de Neerpede ", établi en 2020 par Bruxelles Environnement et la commune d’Anderlecht, pour valoriser l’ensemble du "Pays de Neerpede", une zone de quelque 200 ha à haute valeur paysagère.

Bruxelles Environnement déposera la demande de permis d’urbanisme et d’environnement au cours du premier trimestre 2022. Les travaux, qui devraient commencer en 2023, seront coordonnés et financés par Beliris.

Travaux à prévoir

Le projet prévoit le réaménagement de l’ensemble de la zone autour de l’étang de baignade. Les principaux travaux prévus portent notamment sur l’aménagement d’un étang de baignade avec lagunage (filtration entièrement naturelle) et d’une structure d’accueil pour les baigneurs ; le réaménagement d’un étang dédié à la biodiversité ; la transformation de la fin de la drève Olympique en zone de parc ; l’aménagement des berges naturelles du cours d’eau Neerpedebeek.

Les différentes zones de baignades

Sur base d’une évaluation de la faune et de la flore sur le site, le plus petit étang a été identifié comme une masse d’eau à haute valeur en termes de biodiversité. Celui-ci ne sera donc pas ouvert à la baignade.

Le plus grand étang – " l’étang moyen " est quant à lui plus dégagé et ensoleillé. Il offre une plus grande surface de baignade. La zone de baignade sera limitée à la partie sud de l’étang, la partie centrale servant de zone de lagunage pour purifier l’eau de manière naturelle.

Il est prévu d’augmenter la profondeur de l’étang (1,5 à 3 mètres selon les zones). Celui-ci aura une superficie de 5000 m2, soit l’équivalent de quatre piscines olympiques. La longueur maximale de la zone de baignade sera d’environ 130 mètres, ce qui permettra d’y pratiquer une baignade sportive. Des zones moins profondes et une pataugeoire permettront également une baignade plus récréative.

Accessibilité

L’étude de faisabilité a calculé que pour garantir la qualité de l’eau, l’accès à l’étang devait être limité à un maximum de 225 baigneurs simultanés. Selon l’affluence, la durée de la baignade pourra être limitée pour permettre à un maximum de personnes de profiter à leur tour de l’étang.

L’étang de baignade sera ouvert au public de mai à septembre. Durant les mois d’hiver, l’accès sera encadré par des clubs. Les zones de parc attenantes seront quant à elles ouvertes au public de manière permanente.

Articles recommandés pour vous