Bruxelles: des motards manifestent leur colère contre une mesure européenne

Des motards manifestent leur colère contre une mesure européenne (Illustration)
16 sept. 2013 à 13:19Temps de lecture1 min
Par Sarah Hammo

Si l'on devait mesurer la colère des motards en décibel, le message auprès des eurodéputés ne peut être plus clair: pas de contrôle technique aux deux roues. Pour Nathalie Arnoux, déléguée des motards de Namur, la mesure est trop contraignante : "Elle est contraignante parce qu'il faut remettre toutes les pièces d'origine, si on veut que la moto passe. Et contraignante financièrement parce que quand on n'a pas les pièces d'origine, il faut les racheter, il faut encore les trouver, ça va purement et simplement casser une passion".

Mais l'argument principal de cette mesure européenne est sécuritaire. Argument contesté par les motards. Le président de la fédération belge des motards en colère n'hésite pas à parler de lobbying et de gros sous : "On est une fois de plus face à une Europe du lobbying, on sent qu'il y a beaucoup d'argent derrière, on sent que les constructeurs sont derrière. On sent qu'il y a pas mal d'argent et quand on va vraiment  regarder les rapports qui ont été mis, c'est d'un ridicule... Maintenant vous savez si on m'amène la preuve réelle que ça peut modifier, améliorer la sécurité du motard, que ça va sauver des vies, je signe tout de suite".

Mais la bataille n'est pas encore perdue, la discussion au Parlement européen devrait reprendre dès lundi. Le vote était serré en juillet dernier, les députés ont donc demandé de trouver un compromis avec le Conseil européen.

Ghislaine Kounda

Articles recommandés pour vous