Bruxelles accueille le gratin du poker mondial jusqu'à ce lundi

Bruxelles accueille sa première manche du World Poker Tour
16 févr. 2013 à 14:17Temps de lecture1 min
Par Adrien de Callataÿ

Le Casino de Bruxelles accueille jusqu'à lundi le gratin du poker mondial. Le jeu est de plus en plus populaire dans notre pays et nos joueurs se débrouillent de mieux en mieux sur la scène internationale: "Les Belges sont classés dixièmes dans le classement mondial de poker", explique Davidi Kitai, joueur de poker professionnel. "Bruxelles étant la capitale de l'Europe, il était vraiment temps de faire un tournoi ici à Bruxelles, ça me paraissait évident !"

A 70 ans, Pierre Neuville est le doyen du circuit. Ce retraité voyage aux quatre coins du monde pour vivre sa passion. Au poker il faut du talent mais aussi et surtout de la chance: "En ayant fait tout au mieux, vous devez encore accepter que la chance est notre maîtresse à tous, joueurs de poker, et décide finalement". 

Pierre Neuville travaille avec un coach personnel pour augmenter ses chances de réussite en tournoi. François Dury, le coach, considère le poker comme un sport. "Et donc le joueur de poker doit se préparer comme un sportif de haut niveau. 12h par jour pendant plusieurs jours, ça demande une préparation physique de top niveau".
 
Michael Gathy joue jusqu'à 12h par jour en ligne. Et il participe aussi à des tournois en live. L'an dernier, ce Bruxellois de 23 ans a gagné 350 000 euros à Las Vegas mais il garde les pieds sur terre. Il se fixe des règles. Il ne met jamais plus d'1% de son capital sur un tournoi. "Comme ça, même si je perds ce tournoi, je pourrai toujours continuer à jouer", explique-t-il.
 
Michael a déboursé 1650 euros pour participer au tournoi de Bruxelles. Dans certaines compétitions, il faut débourser entre 5000 et 25 000 euros pour souvent tout perdre au premier tour. Le poker doit donc avant tout rester un jeu. "Le danger, c'est de croire qu'abandonner un métier ou des études pour penser qu'on va nourrir sa famille pendant toute une vie", prévient Pierre Neuville. "Ça n'existe pas dans le poker". 
 
Le vainqueur du tournoi de Bruxelles empochera entre 100 000 et 120 000 euros. La finale aura lieu lundi.
 
RTBF