Economie

Brussels Airlines: pas de licenciement, du travail à temps partiel

Brussels Airlines : Conseil d'entreprise extraordinaire concernant le nouveau "plan"
08 oct. 2012 à 09:48 - mise à jour 09 oct. 2012 à 09:16Temps de lecture1 min
Par Belga News

"La direction dit qu'il y a trop de pilotes mais ne veut pas de licenciements. Elle les invitera à travailler à temps partiel durant deux ans avant de reprendre le temps complet", a précisé Jean-Marc Lepied de la CNE. Pour d'autres catégories du personnel, la direction demanderait notamment plus de flexibilité, selon les syndicats.

"La situation de la compagnie n'est pas désespérée. L’ Amérique du nord et l'Afrique fonctionnent bien. Ce sont les lignes européennes qui posent problème. Un tiers des destinations sont dans le rouge. Il faudra donc trouver une solution pour maintenir ces lignes voire en supprimer", explique le syndicaliste.

"Nous avons appris aussi que Lufthansa, l'un des actionnaires de Brussels Airlines, allait soutenir financièrement la compagnie durant deux ans. Lufthansa demande que Brussels Airlines redevienne positive d'ici 2014." La compagnie allemande possède 45% de la holding qui chapeaute Brussels Airlines, avec une option pour l'achat des actions restantes. La compagnie Lufthansa promet une aide jusqu’à 100 millions d'euros pour développer la nouvelle stratégie de la compagnie, soit davantage de vols longs courriers et moins de vols européens. Mais cette aide est à une condition, à savoir que le plan d'économie soit accepté par les travailleurs, qui sont particulièrement sous pression.

Selon les syndicats, les négociations sur ce plan doivent se conclure pour la fin novembre.


RTBF avec Belga

Sur le même sujet

Brussels Airlines annonce avoir perdu 60,7 millions d'euros en 2012

Regions

Brussels Airlines: accord entre direction et partenaires sociaux

Economie

Articles recommandés pour vous