Brésil: Bolsonaro choisit le juge anticorruption Sergio Moro comme ministre de la Justice

Jair Bolsonaro choisit le juge anticorruption Sergio Moro comme ministre de la Justice et de la Sécurité publique
02 nov. 2018 à 16:57 - mise à jour 02 nov. 2018 à 16:57Temps de lecture2 min
Par RTBF

C'est une nouvelle qui a enflammé les Brésiliens. Ceux qui l'adorent ont applaudi. Ceux qui le détestent ont crié au scandale. Sergio Moro s'est fait connaître en tant que juge lorsqu'il a été chargé de l'opération "Lavage express", cette vaste enquête qui abouti au démantèlement d'un grand réseau de corruption autour du groupe pétrolier public Pétrobras.  

Sérgio Moro devant ses supporters après avoir accepté le poste de ministre de la Justice

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le juge "qui a fait tomber Lula" 

Pour beaucoup de Brésiliens, Sergio Moro est celui "qui a fait tomber Lula". Depuis le mois d'avril, l'ex-président du Brésil, Luiz Iniacio Lula da Silva purge une peine de 12 ans et un mois de prison. Il est condamné pour corruption et blanchiment d'argent. 

Jair Bolsonaro considère que Sergio Moro a bien fait son travail et il lui fait confiance pour prendre le rênes de ce ministère. "J'étais d'accord avec tout ce que Sergio Moro a proposé explique celui qui va devenir président du Brésil le 1er janvier. Il voulait une liberté totale pour combattre la corruption et le crime organisé et un ministre avec les pouvoirs pour le faire. J'ai même pensé, qui c'est, qu'une partie du Conseil de contrôle des activités financières pouvait en faire partie."

Un photo de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva.
Un photo de l'ancien président Luiz Inacio Lula da Silva. NELSON ALMEIDA - AFP

Cette décision divise les Brésiliens 

La volonté de nommer Sergio Moro à la tête de cet important ministère divise. Certains voit en ce juge celui s'est enfin attaqué aux importants problèmes de corruption que connait le Brésil. D'autres perçoivent Sergio Moro comme celui qui s'est acharné sur l'ancien président Lula, un potentiel candidat populaire à l'élection présidentielle brésilienne qui a finalement vu Jair Bolsonaro l'emporter. 

Pourquoi Sergio Moro divise-t-il autant l'opinion au Brésil? Nous avons posé la question à Laurent Delcourt, chargé d'étude au Centre tricontinental (CETRI, Louvain-la-Neuve).

Interview de Laurent Delcourt, chargé d'étude au Centre tricontinental (CETRI, Louvain-la-Neuve)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sergio Moro, un juge impartial? 

Avant d'interroger Lula, en mai 2017, le juge Moro avait tenu ces propos: "Monsieur le président, je veux clarifier que, malgré certaines rumeurs, je n'ai pas de grief personnel contre vous. L'issue du procès viendra des preuves et de la loi". Il est vrai que les détracteurs de Sergio Moro ont souvent remis en cause son impartialité. Ses défenseurs, eux, parlent d'un magistrat bien préparé et déterminé. 

Pourquoi Jair Bolsonaro a-t-il proposé le poste de ministre de la Justice et de la Sécurité publique à Sergio Moro? Laurent Delcourt: 

Laurent Delcourt, chargé d'étude au Centre tricontinental (CETRI, Louvain-la-Neuve)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sergio Moro est devenu juge en 1996. Début 2019, il devrait prendre ses fonctions au sein du gouvernement du président Jair Bolsonaro.