Jupiler Pro League

Bozzi : "il faisait un boulot fantastique"

Giovanni Bozzi
19 févr. 2012 à 20:46 - mise à jour 20 févr. 2012 à 06:40Temps de lecture2 min
Par ddur

Très ému par le décès de Guy Namurois, le coach des Spirou parle "d’injustice de la vie". "C’est un athlète, il s’entraînait. C’est la folie". Visiblement sous le choc, Giovanni Bozzi ajoute : "Je suis tout retourné. C’est un garçon qui avait toutes les qualités humaines".

Ensuite Giovanni Bozzi évoque sa rencontre avec Namurois et leurs années d’unif : "Avec Guy c’est des souvenirs plus que particuliers, il était à l’unif deux années au-dessus de moi. Très vite il a donné cours à l’unif, il m’a d’ailleurs donné un peu court. Pour parler de sport, il était toujours le premier".

Cellule psychologique...

Au Standard, c’est évidemment la consternation. Bernard Smeets, l'adjoint de José Riga, a du mal à retenir ses larmes. "Tout le monde a les boules. Tu as 50 ans, tu es sportif, tu ne fumes pas". "C’est le magasinier qui nous l’a dit. On l’avait prévenu pendant le match. Une partie du staff l’a appris dans les cinq dernières minutes du match".

"Pratiquement, le club va mettre en plus une cellule psychologique afin d’aider les joueurs qui en auraient besoin", ajoute Smeets. C’est Jean-François de Sart qui a annoncé la nouvelle aux joueurs à la fin de la rencontre.

Il méritait mieux qu'un club de foot...

Ex-Standardman, Frank Berrier a travaillé plusieurs mois avec Guy Namurois dès son arrivée en Bord de Meuse. Blessé au genou, le médian français a bénéficié des conseils et du savoir-faire du préparateur physique des Rouches dans sa longue revalidation. "C'était quelqu'un qui a été important dans ma revalidation au Standard. Il voulait toujours être au top dans ce qu'il faisait et avec les joueurs. C'était un travailleur qui savait ce qu'il voulait. Il méritait d'aller encore plus haut qu'un club de foot. C'était un homme ouvert avec qui on pouvait rigoler et compréhensif avec les joueurs. C'était vraiment quelqu'un de bien. Je ne sais pas quoi dire car c'est vraiment triste d'apprendre le décès d'un tel homme" a déclaré Berrier (Zulte Waregem) au micro de la RTBF.

Un homme fantastique...

Kristof Van Hout(Courtrai), qui a joué durant deux saisons au Standard, déclare à propos de Guy Namurois : "J’ai travaillé deux ans avec lui c’est un homme fantastique. C’est terrible ce qui s’est passé. C’est un gars fantastique, il connaissait son métier par cœur. Tout était précis, jusque dans le moindre détail".

D.Duriau avec P. Deprez, Q. Volvert et E. Libois