Regions

Boussu : les vestiges d'un gigantesque et splendide palais de la renaissance

Boussu - Le châtelet d'entrée
07 sept. 2012 à 14:39Temps de lecture1 min
Par Vincent Clerin

C’est à partir de 1540 que l’architecte montois Jacques Du Broeucq construit une somptueuse résidence renaissance, un des premiers chefs-d’œuvre du genre, commandé par un grand écuyer de l’empereur Charles-Quint, Jean de Hennin-Liétard.

Entièrement entouré d’eau, précédé d’un châtelet d’entrée (la seule partie encore existante aujourd’hui) encadré de tours et doté d’un pont-levis, cet imposant domaine se présente sous la forme d’un quadrilatère de près de cent mètres de côté. 

Un monument exceptionnel

Cette construction sera non seulement considérée comme un monument exceptionnel mais également -et surtout- comme le plus important de la Haute Renaissance dans les Pays-Bas.

Mais le chef-d’œuvre architectural va subir les conséquences des aléas de l’histoire et, à l’aube du XIXe siècle, il n’en reste que ruines.  Seul le châtelet, restauré à cette époque, restera habité jusqu’en 1940.  Réquisitionné par l’armée allemande, il sera dynamité le 2 septembre 1944.

Un Centre de documentation sur la Renaissance…

Devenu propriété communale en 1990, la sauvegarde du bâtiment va commencer.  La restauration du châtelet d’entrée a débuté le 2 Novembre 2010 avec pour objectif d’y abriter un musée du site, une bibliothèque et un Centre de documentation sur la renaissance en Europe du Nord.

Le site sera accessible lors des journées du patrimoine de ce week-end.  Isabelle Palmitessa s’est déjà rendue sur place pour effectuer une visite du site en compagnie de Marcel Capouillez de l’asbl ‘’Gy Seray Boussu’’, écoutez son reportage ci-contre.

Vincent Clérin

Articles recommandés pour vous