Cyclisme

Boonen et Gilbert enfin réunis

Philippe Gilbert et Tom Boonen
15 janv. 2017 à 18:21Temps de lecture2 min
Par Laurent Bruwier

En cyclisme, l'équipe Quick Step a profité de la sortie du film One Year in Blue qui lui est consacré pour présenter l'effectif 2017. Une année qui sera marquée par la réunion sous le même maillot des deux plus grands champions belges de ces 15 dernières années Tom Boonen et Philippe Gilbert.

"Ils se respectent, ils se connaissent et pour moi, c'est une carte en plus à jouer", souligne Patrick Lefevere.

Ce n'est pas le casse du siècle ni le transfert de l'année mais le passage de Philippe Gilbert aux côtés de Tom Boonen chez Patrick Lefevere s'apparente malgré tout à un beau coup de filet. Une collaboration que l'on n'espérait plus.

"Il m'a dit 'écoute Patrick, je veux venir chez toi'. Je lui ai répondu qu'on n'allait pas perdre notre temps, que je connaissais les budgets et que ne pouvais pas le payer. Il a répliqué : 'je suis arrivé à un moment de ma vie où une grande victoire est plus importante que l'argent'", raconte le boss de Quick-Step.

Calme, souriant, détendu. Gilbert s'est fondu dans l'équipe dès les premiers tours de roues. A 34 ans, il est toujours habité par la même passion. Le cyclisme est un métier difficile mais pourtant si agréable quand on le vit pleinement.

"J'aime prendre le parcours la veille (des courses), regarder les sites de météos, voir d'où va venir le vent, etc ... préparer l'attaque du lendemain. C'est quelque chose que j'aime faire ", détaille Philippe Gilbert.

Pas question de parler de fin de carrière ou de pré retraite... Gilbert veut gagner encore et toujours. Et pas des petites courses. Son appétit est inchangé. Les classiques ornent ses rêves. San Remo, les Flandres... aux côtés de Tom Boonen. L'association s'annonce explosive.

"On a déjà beaucoup parlé. Je suis très content que l'on roule finalement ensemble pour les trois derniers mois de ma carrière", se délecte d'avance Tom Boonen. "Il veut faire toutes les classiques flamandes avec moi. Paris-Roubaix aussi. Le scénario idéal, c'est qu'il gagne le Tour des Flandres et que je remporte Roubaix".

"J'ai quelques références sur le Ronde où j'ai fait deux fois 3e. J'aimerais faire mieux. Je sais que je peux faire mieux. Quand on peut faire 3e, on peut gagner. J'ai envie de me donner les chances de réussir. Et je pense que Quick Step est l'équipe idéale pour ce genre de pari", souligne le champion du Monde de Valkenburg.

Avec Boonen et Gilbert dans la même équipe, Lefevere a joué la carte de l'expérience et de la sérénité. Deux professionnels qui savent pourquoi ils se lèvent chaque matin.

"Ma motivation personnelle, c'est d'encore en gagner une Grande. Gagner minimum une classique par an, ça a toujours été ma motivation pour aller à l'entraînement tous les jours", insiste le champion de Belgique.

Un hiver studieux comme à l'aube de ses plus belles années, Boonen sait que la saison 2017 sera un court métrage. Trois mois de course avant le clap de fin.

"Mon plus beau souvenir ? J'espère qu'il est encore à venir", sourit Boonen dont le palmarès renseigne 112 succès dont le Mondial 2005 ou des victoires à Roubaix (4) ou au Tour des Flandres (3).

"Quand Tom va terminer sa carrière, qu'il a passé à 99% chez nous, je serai un homme fier, pas un homme triste. Ce sera naturellement un moment rempli d'émotion."

Articles recommandés pour vous