Boeing d'une compagnie blacklistée à Zaventem: le vol était approuvé, selon le ministre de la Mobilité

Boeing d'une compagnie blacklistée à Zaventem: le vol était approuvé, selon le ministre de la Mobilité
24 mai 2020 à 12:53Temps de lecture1 min
Par Belga

Le ministre de la Mobilité, François Bellot, a assuré que l'avion Boeing 767-300 ayant fait escale vendredi et samedi à l'aéroport de Bruxelles-National n'était pas concerné par l'interdiction d'accès à l'espace aérien européen, comme l'avait affirmé le directeur du service de médiation pour l'aéroport, Philippe Touwaide.

Ce dernier a maintenu dimanche sa version à propos de l'appartenance de l'appareil à une compagnie "blacklistée" par l'Union européenne.

"Renseignements pris, selon la procédure habituelle pour les vols d'État, le vol (de ce Boeing 767-300 de la compagnie Ceiba Intercontinental volant habituellement pour le compte de l'État équato-guinéen) avait été approuvé par le SPF Affaires étrangères avec consultation de tous les services ad hoc dûment concernés", a indiqué François Bellot (MR) dans une réponse à un courriel du médiateur dont l'agence Belga a obtenu une copie.

"Cet avion est immatriculé en Ethiopie (ET-AWQ) (précédemment, il était chez KLM, la compagnie néerlandaise associée à Air France, NDLR) et n'est donc pas concerné par l'interdiction de vol touchant Ceiba Intercontinental", a fait valoir le ministre.

Il a invité le médiateur à se renseigner davantage "afin de ne pas tirer des conclusions inexactes, ce qui permet de garantir la noblesse de toute fonction publique dans l'exercice de sa mission".

Mais Philippe Touwaide a assuré que ses informations étaient correctes. "La compagnie est bien sur la liste noire, la liste parle bien des compagnies et pas des avions, l'avion est immatriculé et (opérait) ici sous couvert d'un vol de statut de chef d'État", a répondu le médiateur à François Bellot.

Selon le médiateur, saisi par une plainte d'un citoyen, ce Boeing 767-300 de Ceiba International a décollé samedi à 00h42 de Bruxelles-National et a survolé notamment la commune bruxelloise de Jette, à destination de Malabo, la capitale équato-guinéenne.

La compagnie Ceiba Intercontinental est reprise sur la liste noire des avions et compagnies interdits en Europe, sans discontinuité depuis la liste du 14 juillet 2009 jusqu'à la dernière mise à jour du 10 décembre 2019, a indiqué Philippe Touwaide.