Vivre Ici

Bicloo a déjà recyclé une tonne de chambres à air… Découvrez leur projet d’upcycling !

Le vélo est l’un des moyens de transport les moins polluants, raison pour laquelle de plus en plus de Belges l’adoptent au quotidien. Mais savez-vous ce que deviennent les chambres à air des vélos une fois qu’elles sont hors d’usage ? Valentin de Rodder et Maxime Delehouzee, deux entrepreneurs Tournaisiens, ont décidé de leur donner une seconde vie en les transformant en accessoires jolis et pratiques pour… Vélos ! La boucle est bouclée.

Valentin de Rodder est passionné par le cyclisme. Il a d’ailleurs travaillé plusieurs années comme commercial dans l’industrie du vélo : "C’était merveilleux de pouvoir allier ma passion avec mon travail. Jusqu’à ce qu’un jour le système capitaliste me saute aux yeux au point de devoir le quitter pour être en accord avec mes valeurs." Valentin de Rodder n’abandonne pas son rêve de faire de sa passion son métier et décide de trouver une solution pour réduire l’impact écologique des vélos. En 2019, Valentin part en voyage en van. Il se rend dans 22 pays européens pour y rencontrer des artisans qui font de l’upcycling. "Grâce à ça, j’ai réussi à trouver ma manière de recycler les déchets. Un vélo c’est une voiture en moins. Mais même si un vélo brûle des graisses et pas de l’essence, il génère des déchets comme les chaînes, les cassettes ou encore les chambres à air. C’est à cette dernière que j’ai décidé de m’attaquer avec Bicloo en les transformant en accessoires."

Nous collectons les chambres à air destinées à être brûlées, pour leur donner une nouvelle vie. On fête notre première tonne de matière recyclée.

Pour lancer ce projet d’envergure, Valentin s’est associé à Maxime, un ami et ancien courtier en assurance également à la recherche d’un projet qui lui donne plus de sens.

Où Valentin et Maxime trouvent-ils leur matière première ? C’est très simple, auprès des magasins de vélos ! "Nous faisons régulièrement la tournée des magasins de vélos pour récupérer un maximum de chambres à air mais vous aussi vous pouvez nous aider en déposant votre chambre à air usagée chez un de nos nombreux partenaires. Pour savoir où les trouver, rendez-vous sur notre site internet !" Ensuite, les deux amis déposent les chambres à air aux Erables, une entreprise de travail adapté. Là-bas, 160 couturières assemblent à la main les pièces pour leur donner une nouvelle vie.

Si au départ, Bicloo produisait des portefeuilles, pochettes et sacs banane, aujourd’hui la marque a décidé de se concentrer sur les accessoires pour équiper les cyclistes et leurs montures : sacoches de selle, de cadre, de guidon et de potences mais aussi de pochettes pour ranger et protéger son téléphone dans sa poche.

© Tous droits réservés

1 tonne de chambres à air recyclées et des projets plein la tête

C’est avec beaucoup de fierté que Valentin et Maxime annoncent avoir déjà recyclé une tonne de chambres à air en divers produits Bicloo. Et les entrepreneurs ne comptent pas s’arrêter là puisqu’ils ont plusieurs projets en tête pour faire évoluer leur projet d’upcycling.

La prochaine étape sera la personnalisation des produits Bicloo nous explique Maxime : " Nous allons mettre au point la personnalisation grâce à la gravure laser notamment. Des produits sur mesure fabriqués en collaboration sont déjà sortis de nos ateliers pour augmenter d’autant la quantité de déchet transformée. "

Enfin Bicloo est à garder à l’œil car Valentin et Maxime sont en pleine phase de recherche et développement concernant leur matière de prédilection. "Nous souhaiterions, endéans les 2 ans, vendre cet équivalent au cuir (végan) à toute entreprise qui veut en exploiter le potentiel dans des applications multiples. Packaging primaire, sac de transport, housse de protection, mobilier design, etc. "

Le chantier est immense et tout reste à faire pour parvenir à notre ambition initiale : valoriser toutes les chambres à air et pneus du pays du vélo.

© Tous droits réservés

Saviez-vous qu’en langage familier, biclou signifie une "bicyclette"? "Dans le jargon cycliste, ce mot est plutôt utilisé pour désigner une vieille bécane rouillée et cabossée qui roule encore plus ou moins bien. Exactement à l’image de la chambre à air ou du pneu de vélo usagés que nous réutilisons pour fabriquer des produits qui équipent le cycliste et son biclou." explique Valentin de Rodder.

La transition pour moi, c’est allier l’économie locale, circulaire et solidaire. C’est ce que nous avons voulu faire avec Bicloo.

La grande fierté des deux entrepreneurs, outre de revaloriser des déchets, c’est d’avoir créé une entreprise locale, circulaire et solidaire en accord avec leurs valeurs. "Chaque produit est entièrement pensé, développé et confectionné en Belgique. Nous respectons de cette façon trois objectifs fondamentaux de développement durable : un travail décent, une consommation et une production raisonnée ainsi que la lutte contre le changement climatique."

Pour découvrir le reportage que Notélé a consacré aux débuts de Bicloo, c’est par ici !

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

La récup, le site belge pour revendre et acheter des jouets pour enfants et de seconde main

Vivre Ici

Machao redonne vie à vos anciens meubles : "J’ai déjà sauvé près de 8 tonnes de mobilier"

Vivre Ici

Articles recommandés pour vous