Berloz: un jogging après le réveillon

Ce 1er janvier, les joggeurs du WAC, le Waremme Amis Course, sont très motivés et n'hésitent pas à emprunter des chemins boueux.
01 janv. 2018 à 16:02 - mise à jour 01 janv. 2018 à 16:05Temps de lecture2 min
Par Marc Mélon

En ce 1er jour de l'an, certains d'entre nous prennent des résolutions. Le sport, pourquoi pas ? Ce matin, un groupe de joggeurs s'était donné rendez-vous en Hesbaye. La nuit dernière, ils ont réveillonné, ce qui ne les a pas empêché de prendre le départ.

Une courte nuit

Le rendez-vous était fixé, ce matin, à 09 H 45 dans le village de Crenwick, près de Berloz. Avant le départ, les joggeurs doivent s'échauffer après une nuit de réveillon très courte. Coralie Fontaine explique: "J'étais dans mon lit à 03 h 30 ce matin. Nous avons mangé des tapas. Nous ne sommes pas vraiment mis à table. Nous avons eu plein de petites choses qui arrivaient dans les fauteuils. On a failli oublier de fêter le nouvel an à minuit. Heureusement que les montres étaient là. C'était très chouette". Pascal Legros poursuit: "En ce qui me concerne, petit repas, petite entrée. Un repas un peu spécial. Un petit verre, un petit apéro, raisonnablement. J'étais au lit vers deux heures". Manon Vandensavel est présente également à Crenwick: "Chez des amis, nous avons mangé une grosse raclette. Nous étions au lit à 04 h 30. C'était un peu dur de se lever". Enfin, David Foldesi qui recevaient tous ses amis joggeurs a aussi passé un bon réveillon: "Nous avons bien mangé, bien bu avec des amis. Le réveillon s'est terminé à 4 heures".

Une météo parfaite

10 heures. Le départ. Les sportifs racontent la soirée qu'ils viennent de passer dans la bonne humeur. Il y a six degrés. La météo est parfaite dans les plaines de Hesbaye. Pascal Legros explique: "La température est idéale pour courir. Un peu de vent. Pas de pluie. C'est très bien ainsi". Coralie Fontaine qui a organisé cette sortie matinale poursuit: "C'est vraiment impeccable. Maintenant, nous avons le vent dans le dos. On sent que le soleil chauffe. Le vent de face, c'est tout autre chose...". 

Un ravitaillement sans alcool, bien sûr

Un itinéraire de douze kilomètres est prévu. A mi-parcours, à Abolens, l'équipe se ravitaille. Catherine Claes est heureuse et souriante: "Cela se passe en toute convivialité. C'est sympa. Les premiers kilomètres n'étaient pas très durs. Le départ s'est déroulé calmement. Nous sommes tous dans le même état...". Jean-François Delvigne qui se prépare pour un marathon ne regrette pas de s'être déplacé: "C'est une question de volonté. C'est dans la tête. Pas d'excès hier soir, donc c'est encore plus facile".

Des voeux

Et le groupe repart d'Abolens en foulant le sol limoneux de la campagne hesbignonne. C'est bientôt l'arrivée. L'occasion de formuler des voeux. Voici celui d'Elodie Moronti: "Pour 2018, je souhaite une bonne année sportive à tous. C'est important le sport. Cela fait du bien. L'ambiance, comme vous avez pu le voir, était excellente. Une sortie entre amis fait toujours du bien". De son côté, Cathertine Claes conclut: "Qua ma santé me porte toute cette année".

Et un apéro quand même !

Après l'effort, le réconfort. Il est presque midi. C'est l'heure de l'apéritif. Santé et bonheur à tout le monde !

Joggeurs du lendemain du réveillon de Nouvel An

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous