Regions Luxembourg

Baraque de Fraiture: le sac d'un GI remis à ses descendants 72 ans après la guerre

72 ans
29 déc. 2016 à 17:00Temps de lecture1 min
Par Céline Liegeois

Quelques photos, et un sac au nom de Georges Cobb. Voilà ce qu’il reste du passage de ce GI dans une famille de Sprimont, quelques semaines avant l’offensive des Ardennes.

Le soldat sympathise avec les habitants, ils prendront même le temps d’immortaliser la rencontre… Comme une photo de famille, on voit la grand-mère, la tante, et la maman de Bruno Bernard, alors âgée de cinq ans, dans les bras d’un GI. Quelques moments de calme et de repos avant l’enfer de la Bataille des Ardennes. Sur une autre photo, un petit garçon, le fils de Georges Cabb. C’est en redécouvrant ces photos conservées dans le grenier de ses grands-parents que Bruno Bernard décide de retrouver la famille. C’est Marcellin Destordeur, membre de l’association Ardennes White Star, qui retrouve la trace du soldat américain, grâce au numéro de matricule du soldat, inscrit sur son sac, et aux archives de l’armée américaine. Georges Cobb a survécu, il a pu rejoindre les États-Unis où il est décédé il y a 15 ans.

"Ils étaient très surpris et heureux de savoir que le sac avait été retrouvé"

Une petite cérémonie était organisée à la Baraque de Fraiture, sur la route de Bastogne, en présence notamment de James Davis, le contact local de l’association belge aux États-Unis. C’est lui qui a contacté la famille : "Ils étaient très surpris et heureux de savoir que le sac avait été retrouvé. Leur grand-père leur a souvent dit qu’il était resté en Belgique, qu’il avait apprécié l’accueil des Belges. Il leur a aussi raconté le départ pour la bataille des Ardennes. Il se souvenait qu’il avait oublié des photos, son sac et une série d’autres choses. Lorsqu’il est rentré aux États-Unis, il s’est dit qu’il ne retrouverait jamais ces objets".

Des histoires comme celle-ci, il en existe beaucoup dans la région, nous explique Eddy Monfort. "Les collectionneurs retrouvent très souvent du matériel avec un numéro de matricule, ils aiment faire des recherches, retrouver la famille ou le soldat s’il vit toujours. Parfois ils rendent le matériel, comme ici, ce qui est un peu plus exceptionnel, les collectionneurs aiment souvent garder ça pour eux…"

80 000 soldats américains ont été blessés ou tués lors de la Bataille des Ardennes.

Ardennes: Les objets d'un soldat américain remis à sa famille

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous