Jam

Ascendant Vierge, toujours « au top »

21 juil. 2022 à 13:37Temps de lecture1 min
Par Diane Theunissen

Si vous étiez à Dour la semaine dernière, il y a de fortes chances que vous soyez tombé sur le live incandescent d'Ascendant Vierge, ce duo effervescent made in Bruxelles qui, depuis la sortie de son mini-album Vierge en 2020, ne cesse de faire parler de lui. Pour ajouter une nouvelle couche de teuf à la saison des festivals et continuer de nous faire vriller sur le dancefloor, le groupe nous fait cadeau d’un nouveau single hybride et complètement barré, "au top".

Loading...

Ascendant Vierge, c’est tout d’abord une histoire de musique. Le groupe voit le jour en 2019 alors que la chanteuse et musicienne Mathilde Fernandez fait appel au producteur Paul Seul pour remixer l’un de ses morceaux. Véritable icône pop à la croisée entre Mylène Farmer et David Bowie, l’artiste bruxelloise apporte au projet un côté lyrique, baroque et enjoué, tandis que Paul Seul – cofondateur du crew Cazual Gabberz – y ajoute sa touche gabber et néo techno trans. Très vite, la magie opère et la symbiose est parfaite : Ascendant Vierge ne se met aucune limite, et nous offre de la fête en boîte. Après plusieurs singles tels que l’addictif "Faire et Refaire" ou encore "Discoteca", le groupe dévoile un premier album en 2020, et connait un franc succès en France et en Belgique. L’heure est aux néons, aux salles obscures et aux énergies intenses, presque cosmiques. Un projet qui sent bon la danse, la transe et la rébellion.

Forts de leurs diverses expériences et nourris de l'envie d’en découdre, les deux artistes revenaient il y a quelques semaines avec "Influenceur – Hard Version" en collaboration avec Dr Peacock. Le 13 juillet dernier, en pleine tournée européenne, c’était au tour de "au top" de voir le jour : un titre légèrement plus lyrique mais pas moins énergique, qui met en lumière la problématique de la confiance en soi, souvent menée à mal par l’injonction au bonheur dans nos sociétés contemporaines. Cette petite pépite aux allures de bombe atomique est accompagnée d’un visuel à l’image de la musique : coloré, psychédélique et totalement perché. À écouter sans relâche, encore et encore !

Sur le même sujet

Supervue Festival : tentez de gagner vos places

Jam

Articles recommandés pour vous