Régions Brabant wallon

Après opposition, douze mois de prison pour l'ancien président des "Motards en colère"

Joe Vereecke, l'ancien président de la Fédération belge des motards en colère (FBMC).
28 juin 2017 à 13:51Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mercredi Joe Vereecke, l'ancien président de la Fédération belge des motards en colère (FBMC), à douze mois d'emprisonnement ferme et à une amende de 1500 euros. L'homme avait fait opposition après avoir écopé par défaut, en janvier dernier, de dix-huit mois d'emprisonnement ferme pour trois faits d'escroquerie commis à l'égard de trois dames. Le jugement rendu sur opposition estime que deux de ces trois faits ne sont pas établis, les promesses faites par le prévenu aux victimes ne constituant pas des manoeuvres frauduleuses.

Désormais établi en France et ayant démissionné de la présidence de la FBMC, Joe Vereecke avait fait opposition au jugement rendu par défaut le 25 janvier, et nié en bloc l'ensemble des préventions lorsqu'il était venu plaider sa cause devant le tribunal. On lui reprochait d'avoir escroqué trois dames en 2012 et 2013, en leur promettant le mariage et une vie en France pour se faire prêter plusieurs milliers d'euros qu'il n'avait pas remboursé, ou en tout cas pas entièrement.

Le tribunal estime que pour deux des trois faits, la prévention d'escroquerie n'est pas établie, les promesses du prévenu ne constituant pas des manoeuvres frauduleuses. C'était aussi la thèse de l'avocate de la défense. Par contre, une des dames a bien été victime d'escroquerie de la part du prévenu, qui avait déjà un antécédent spécifique, d'où la peine de 12 mois de prison prononcée.

Articles recommandés pour vous