Angela Merkel accepte de retirer la candidature de Weber pour la Commission

Angela Merkel accepte de retirer la candidature de Weber pour la Commission
28 juin 2019 à 21:13 - mise à jour 28 juin 2019 à 21:13Temps de lecture1 min
Par Reuters

Les dirigeants européens se sont mis d'accord pour que l'Allemand Manfred Weber, chef de file du bloc conservateur au Parlement européen, ne soit pas le prochain président de la Commission européenne, rapporte vendredi le quotidien allemand Die Welt. 

La chancelière allemande Angela Merkel, qui soutenait la candidature de Weber, a accepté cette conclusion obtenue lors de discussions en marge du sommet du G20 à Osaka, au Japon, précise le journal allemand. Le président français Emmanuel Macron s'opposait au choix de Weber.

M. Weber était le candidat désigné du Parti Populaire Européen (PPE), groupe parlementaire réunissant des formations de droite.

Coordonnés par le président du Conseil européen Donald Tusk, les chefs de gouvernement de l'UE présents au Japon se sont entendus sur ce choix après consultations des têtes des partis européens, explique le journal, s'appuyant sur des "sources informées" non identifiées. 

Les candidats restants pour le poste sont alors Frans Timmermans, le candidat désigné des sociaux-démocrates, et des candidats extérieurs membres du PPE, selon le média allemand. 

Die Welt am Sonntag évoque ainsi le Français Michel Barnier, négociateur du Brexit, la Bulgare Kristalina Georgieva, patronne de la Banque mondiale, ou encore le Premier ministre croate Andrej Plenkovic.


Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne se réuniront dimanche en conseil extraordinaire à Bruxelles pour tenter de s'accorder sur le nom de celui ou celle qui succédera à Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne. 

Conseil européen : les hauts fonctionnaires

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement