Mobilité

À quoi vont servir les nouveautés obligatoires sur les voitures neuves : système d'alerte en cas de vitesse excessive et boîte noire

Système d'alerte en cas de vitesse excessive et boîte noire : à quoi vont servir ces nouveautés obligatoires sur les voitures neuves ?
08 juil. 2022 à 08:30Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

A compter de juillet 2022, tous les nouveaux modèles de voitures commercialisés dans l'Union européenne devront être dotés d'un système d'adaptation intelligente à la vitesse. Dans le même temps, une "boîte noire" sera également obligatoire sur tous les véhicules fabriqués dans l'Union européenne.

Un système d'adaptation intelligente à la vitesse

Les nouveaux modèles sortis d'usine vont devoir pouvoir avertir automatiquement le conducteur à chaque excès de vitesse. Celui-ci n'aura alors plus d'excuse pour ne pas ralentir lorsque c'est nécessaire. Pour fonctionner correctement, ce système (AIV) fait appel à une caméra placée à l'avant du véhicule spécialement chargée de déchiffrer les panneaux routiers.

Ces données, croisées avec celles du GPS, vont permettre de déterminer en temps réel la vitesse maximale autorisée.

Dès qu'elle sera dépassée, le conducteur sera immédiatement alerté via une double alerte, visuelle et sonore.

Le système agira directement sur la puissance de propulsion de la voiture si bien qu'accélérer deviendra beaucoup plus dur lorsque le conducteur appuiera sur la pédale.

L'objectif est donc de forcer le conducteur à ralentir lorsqu'il roule trop vite, même si à aucun moment le système ne l'empêchera d'accélérer à nouveau, ne serait-ce qu'en cas de danger ou d'urgence. Celui-ci ne pourra simplement plus plaider la bonne foi puisque le système lui aura indiqué qu'il roulait bien trop vite.

Une boîte noire

A l'instar des avions, les voitures neuves produites en Europe devront dorénavant disposer d'une "boîte noire". Ce dispositif doit permettre d'enregistrer l'ensemble des paramètres de conduite ayant précédé un accident. Cela concerne aussi bien la vitesse du véhicule, le régime moteur, la phase d'accélération ou de freinage, le port ou non de la ceinture de sécurité, l'usage ou non du clignotant, la force de la collision et l'inclinaison du véhicule quelques secondes avant et après le choc. Il doit ainsi permettre de mieux cerner les causes d'un accident.

Cette boîte noire prendra la forme d'un petit boîtier équipé d'une puce électronique qui enregistre toutes ces données.

Attention : seuls les enquêteurs, les autorités judiciaires ou les instituts de recherche auront ensuite accès à ces données. De plus, absolument aucune conversation ou données personnelles sur le conducteur ou ses passagers ne sera enregistrée. Son installation obligatoire vise, à terme, à améliorer la sécurité routière et la protection des occupants des véhicules.

Ces nouveaux équipements sont désormais rendus obligatoires pour les nouvelles homologations de voitures neuves. Les véhicules d'occasion ne sont par conséquent pas concernés.

Sur le même sujet

Un automobiliste sur trois limite sa vitesse sur l'autoroute à cause du prix du carburant

Belgique

La Belgique est-elle prête pour la voiture électrique ? La Flandre largement en tête pour les bornes de rechargement

Belgique

Articles recommandés pour vous