À Namur, les services de secours sur le pont après les orages

Arbres arrachés et branches sur la voie publique, les orages ont fait des dégâts la nuit dernière en province de Namur.
05 juin 2019 à 16:21Temps de lecture1 min
Par RTBF

En province de Namur, le vent a provoqué des nombreuses chutes de branches et de débris sur les routes. En tout, 120 interventions dont une soixantaine à Namur où il y a également eu plusieurs coupures de courant.

Les services de secours ont été sur le pont une bonne partie de la nuit. Les pompiers ont procédé à des interventions jusque 3h cette nuit. Ils ont repris les opérations tôt ce matin. " Nous avons été appelés essentiellement pour des câbles électriques tombés sur la voie publique ou pour des arbres arrachés ou des branches tombées au sol ", explique Pierre Bocca, commandant de la zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée).

Pannes de courant

Les branches tombées sur des lignes électriques ont provoqué des coupures de courant. Namur et ses environs ont été particulièrement touchés. " Il y a eu quelques pannes de courant dans la région namuroise et sur d’autres communes, ajoute Pierre Bocca. Des câbles qui sont tombés ou des cabines haute-tension ou de distribution qui ont disjoncté. Il a fallu un peu de temps pour que la situation soit rétablie. "

Ores, le gestionnaire de distribution parle d'une centaine d'interventions. A plusieurs endroits, des groupes électrogènes ont dû être placés. Annabelle Van Béver, la porte-parole d’Ores, indique que ces groupes électrogènes ont été placés pour garantir l’alimentation continue en électricité. " On fait cela habituellement dans les cas de figure où les réparations s’avèrent un peu plus conséquentes et devront durer parfois plusieurs jours. " Elle précise encore qu’après la nuit, il y a encore eu quelques interventions dans la matinée du côté de Philippeville.

En alerte

Tant du coté d'Ores que des pompiers, on reste en alerte car de nouveaux orages sont attendus dans la soirée. " On ne peut pas parler d’un dispositif spécial à proprement parlé ", précise Pierre Bocca. " Par contre, on prend toutes les mesures pour que le matériel soit prêt. On a préparé des sacs de sable. Les tronçonneuses ont été vérifiées. Les bâches sont prêtes, tout le matériel est prêt. Et au niveau du personnel, on n’a pas rappelé de personnes supplémentaires mais on a demandé au personnel qui est en repos de se tenir prêt si jamais on a besoin d’eux pour d’éventuels renforts. "

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous