Regions

A Marcq (Enghien), on ne craint plus la pluie

La zone d'immersion temporaire de Marcq
08 oct. 2012 à 13:21Temps de lecture1 min
Par Daniel Barbieux

En 1999 et en 2002. Le village de Marcq a été inondé deux fois après de fortes pluies. Et on sait alors que cela arrivera encore si rien n'est fait.

2012, jeudi dernier, à l'aube. Il tombe sur la région en quelques heures 52 litres d'eau par mètre carré.

Les habitants de Marcq jettent un oeil par la fenêtre en se levant. Juste pour être sûrs. Tout va bien : il n'y a pas d'eau sur la place du village.

Pourquoi ? Parce les ZIT, les zones d'immersion temporaires, ont parfaitement fonctionné. Les ZIT, ce sont des prairies qui peuvent, en cas d'urgence, être inondées par les ruisseaux qui les traversent.

Etudes faites, on s'était aperçu qu'avec quelques aménagements, bien moins chers qu'un bassin d'orage, on pouvait forcer l'eau à s'y accumuler en cas de fortes pluies. L'échevin des travaux a donc fait aménager des ZIT là où on pensait bien que cela aiderait.

Et ça marche puisque, jeudi dernier, l'eau est montée progressivement dans ces prairies au lieu de rouler vers le village.

Alain Vaessen, Daniel Barbieux

Articles recommandés pour vous