L'info culturelle

« A ce qui manque » : Se souvenir des êtres qui ont marqué nos vies au Théâtre Océan Nord

Pour son premier spectacle, Chloé Winkel nous entraîne dans la sphère de l’intime. " A ce qui manque " interroge la perte d’un être cher, la peur de l’oubli et le silence qui gangrène les familles. Spectacle trouble " A ce qui manque " est une plongée au cœur de l’inconscient. A voir au Théâtre Océan Nord à Schaerbeek jusqu’au 7 mai.

Diplômée du conservatoire de Liège en 2013, Chloé Winkel avait consacré son travail de fin d’étude à " L’intruse " de Maurice Maeterlinck. Dans ce drame écrit 1890, Maeterlinck décrit la manière dont la mort s’immisce au sein d’une famille et emporte l’un de ses membres.

A travers ce premier spectacle, Chloé Winkel poursuit son travail de réflexion. Elle n’avait que douze ans lorsque sa grand-mère est décédée. Enfant parmi les adultes, elle a vu les regards changer, entendu les silences et ressenti le déséquilibre lié à l’absence. Pourtant, autour de la table familiale, les non-dits dominent et la détresse est enfouie au plus profond.

« A ce qui manque »

Chloé Winkel nous ouvre les portes de son inconscient. Elle revit inlassablement le même souvenir. Celui d’un anniversaire douloureux au bout duquel, la metteure en scène parvient à mettre des mots sur la douleur qu’entraîne la perte d’un être cher et sur le silence des familles.

Sur le plateau, une jolie table de bois et quelques chaises évoquent la sphère familiale mais l’univers est trouble. La lumière crépusculaire de Rachel Simonin et le son d’Antonin Simon plongent les membres de la famille au cœur d’un monde aux contours flous. Dans sa mise en scène, Chloé Winkel multiplie les angles, les points de vue. Les personnages se transforment, grandissent, changent d’apparence. Les scènes se répètent et l’évènement traumatique se précise.

" Pour un enfant qui est confronté pour la première fois à cette chose-là, c’est très déstabilisant. Elle refuse de souffler ses bougies. Elle ne veut plus continuer d’avancer. "

Chloé Winkel au micro de François Caudron

Entretien Chloé Winkel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous