Regions

"96092 Solidaires", l'opération originale des tatoueurs au profit des indépendants

Florence et Jeremiah alias K deux des initiateurs du projet "96092" Solidaires
15 avr. 2021 à 12:05 - mise à jour 15 avr. 2021 à 12:05Temps de lecture2 min
Par RTBF

Les métiers de contacts regroupés dans les salons d’esthétique, de coiffure ou de tatouage peuvent officiellement rependre leurs activités dans une dizaine de jours, le 26 avril.

Et en attendant cette date, le monde des tatoueurs se mobilise pour aider tous les indépendants frappés par la crise. Il s’agit d’une action de récolte de fonds par un système de réservation de dessins à se faire tatouer dès la réouverture.

A l’initiative ce projet intitulé "96092 Solidaires" dont les chiffres correspondent au code attribué au secteur du tatouage tattoo et piercing par la sécurité sociale, on retrouve quelques professionnels brabançons du secteur comme "L’Officine de Monsieur T" à Wavre.

Origine et objectif du projet

Tout est parti d’un sentiment de colère et d’incompréhension. Un sentiment partagé par trois amis actifs dans le secteur. Comme l’explique Florence, une des initiatrices du projet, qui tient un salon de piercing et tatouage à Louvain-la-Neuve. "Nous sommes un petit groupe qui s’est formé et nous avons réfléchi à ce que nous pourrions faire pour nous exprimer, tout en restant dans la légalité".

Dans ce groupe, une idée fait vite l’unanimité celle de créer un événement où seront mis en ventes des tatouages exclusifs… Dans le milieu on appelle ça un" flashday".

"La particularité de ce flashday c’est qu’il est numérique, explique Jeremiah, alias Wake, tatoueur à Wavre. Nous allons nous servir des réseaux sociaux pour proposer nos motifs qui seront tatoués lorsque nous pourrons rouvrir".

La démarche se veut solidaire avant tout, l’argent récolté avec la vente de tattoos mais aussi de piercings et d’illustrations ira directement à l’ASBL Alysson Jadin. Du nom de cette jeune barbière liégeoise qui a mis fin à ses jours dans un contexte financier difficile lors de la première fermeture des commerces non-essentiels.

Cette ASBL vient en aide à un maximum d’indépendants en difficulté face à la crise que nous connaissons.

Changer le regard sur la profession

Un des autres objectifs visés par le projet est de changer le regard posé sur la profession par le grand public mais surtout les autorités.

Jeremiah (alias Wake) :"Le tatouage ce n’est pas juste venir faire la fête, écouter du rock’n’roll et se faire tatouer sur un coin de table avec une cigarette au coin des lèvres. Il y a des normes d’hygiène et c’est un vrai travail à part entière".

Grâce au bouche-à-oreille le projet a pris une ampleur qui a surpris les initiateurs. Plus de 80 artistes belges se sont joints à la démarche et des milliers de clients se sont déjà montrés intéressés par cette opération.

La réservation se déroule ce dimanche 18 avril sur la page FB "96092 Solidaires".

Réouverture des métiers de contacts: JT 14/04/2021

Les métiers de contact rouvrent le 26 avril après 4 semaines de fermeture

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Comité de concertation : les métiers de contact pourront rouvrir à partir du 26 avril

Articles recommandés pour vous