Belgique

775.000 ménages n’ont pas encore reçu la prime "chauffage" de 100 euros. Et vous ?

02 août 2022 à 14:45 - mise à jour 02 août 2022 à 19:30Temps de lecture2 min
Par Jean-François Noulet, avec G. Woelfle

C’est une décision qui remonte à février dernier, mais qui a mis du temps à être mise en œuvre.

Compte tenu de la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement avait décidé d’octroyer une prime de chauffage fédérale de 100 euros net aux titulaires d’un contrat d’électricité résidentiel.

Cette prime est attribuée une fois à chaque famille disposant d’un contrat d’électricité résidentiel et concerne uniquement le lieu de résidence principale. Environ 4,9 millions de ménages belges doivent recevoir sans condition cette prime de 100€. Cependant, selon les estimations du SPF Economies, 775.000 foyers n’ont encore rien reçu.

Normalement, le versement devait se faire automatiquement

Il était prévu que le SPF Economie, qui est à la manœuvre dans la distribution de cette prime, envoie automatiquement cette prime via les fournisseurs d’électricité en croisant différentes données sur les ménages, telles que l’adresse connue par le SPF et celle connue par les fournisseurs d’électricité.

Ce système de croisement des données a permis dans 85% des cas, selon les chiffres du SPF Economie, d’identifier les ménages auxquels la prime devait être versée. Ces personnes ont reçu la prime de 100 euros via leur fournisseur d’électricité, soit via une note de crédit de leur fournisseur, soit via un versement de 100 euros sur leur compte en banque. C’est d’ailleurs ce qu’on a observé chez Engie, l’un des principaux fournisseurs d’électricité du pays. "On parle aujourd’hui d’1,8 millions de clients, on est à 85% de nos clients résidentiels", explique Olivier Desclée, porte-parole d’Engie.

Dans environ 15% des cas, le versement de la prime n’a pas été effectué

Cependant, un certain nombre de ménages, que le SPF Economie estime à 15 du total, n’ont pas encore reçu cette prime "chauffage" de 100 euros. "Il y a encore des ménages pour lesquels il y a une erreur dans l’adresse, pour lesquels il y a une erreur dans le nom, une faute d’orthographe, ou pour lesquels le code EAN n’est pas bien connecté à l’adresse", explique Lien Meurisse, porte-parole du SPF Economie à la RTBF.

Cela signifie que 775.000 ménages sont concernés et vont devoir effectuer des démarches pour obtenir leur prime.

Que faire si vous n’avez pas reçu vos 100 euros de prime de chauffage ?

La première chose à faire, c’est de bien vérifier les factures d’électricité reçues ces derniers mois. Il se peut qu’une facture intermédiaire ait déjà été diminuée de 100 euros. Il se peut aussi que le fournisseur d’énergie ait rédigé une note de crédit à valoir sur les factures futures. Il se peut aussi que ce fournisseur ait versé les 100 euros sur le compte du client. A vérifier, donc.

Pour les ménages qui n’ont rien reçu, "ils peuvent aller sur notre site. Il y a une application on line où ils peuvent chercher s’ils ont droit à la prime de chauffage", explique Lien Meurisse, porte-parole du SPF Economie. S’ils ont droit à la prime, "ils peuvent faire une demande on line. C’est la manière la plus rapide pour récupérer la prime", poursuit Lien Meurisse. "Il y a aussi un formulaire papier qu’ils peuvent remplir et renvoyer par la poste au SPF Economie", ajoute la porte-parole du SPF Economie.

Le 15 octobre, il sera trop tard

Attention. Si vous êtes dans le cas et n’avez pas encore reçu votre prime "chauffage" de 100 euros, il ne faut plus trop tarder à effectuer les démarches. Qu’il s’agisse de l’application on line ou du formulaire papier, le tout est à remplir et renvoyer au SPF Economie avant le 15 octobre.

Attention aussi, cette prime "chauffage" de 100 euros n'a rien à voir avec le chèque de 225 euros destinés à ceux qui se chauffent au mazout ou au gaz propane

Sur le même sujet

Prix de l'énergie : ceux qui n'ont pas encore reçu la prime de chauffage ont encore un mois pour la demander

Prix de l'énergie

Bart De Wever compare la Belgique à la Grèce : "Nous sommes au bord de la faillite"

Prix de l'énergie

Articles recommandés pour vous