Regions Hainaut

65 policiers déployés et 40 night-shops contrôlés simultanément à Mouscron

Les tabacs illégaux à la frontière

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 mai 2016 à 06:21 - mise à jour 19 mai 2016 à 15:18Temps de lecture2 min
Par Guillaume Guilbert

Grosse opération policière ce mercredi soir à Mouscron. 65 policiers ont contrôlé de manière simultanée une quarantaine de magasins de type night-shop.

Il 20h30 et le chef des opérations donne le top départ de l’opération. Par équipes de deux, les 65 policiers entrent simultanément dans une quarantaine de magasins de nuit pour les contrôler. " Pour nous, la première des actions sera de constater s’ils sont ouverts ou non (NDLR : s’ils ne sont pas des débits de tabac, ils doivent  fermer à 20h), explique Jean-Michel Joseph, commissaire divisionnaire. S’ils veulent pouvoir dire qu’ils sont un débit de tabac conformément à ce que la loi a prévu comme exception, ils doivent présenter simultanément des produits de librairie, des produits de téléphonie, des produits de tabac et des produits de la loterie nationale. S’ils ne les présentent pas, ils ne peuvent pas se faire passer pour un débit de tabac, ils ne peuvent donc pas rester ouverts après 20h ". Au total, une trentaine de magasins ont reçu un PV d’avertissement et ont dû baisser leur volet pour la nuit. S’ils veulent ouvrir entre 20h et 5h, ils vont devoir se mettre en ordre pour entrer dans les conditions.

Des nuisances pour les riverains

Les quartiers visés étaient le Mont-à-Leux, le centre-ville, le hameau du Risquons-Tout, Herseaux et Dottignies. Il y a 64 magasins de ce type sur la commune de Mouscron, dans le centre et surtout le long de la frontière française. Certaines rues sont même envahies de night-shops, mais elles sont aussi désertées par les riverains qui quittent ces quartiers. " Les clients de ces magasins arrivent souvent en voiture durant la nuit, en faisant fonctionner leur radio avec un niveau sonore élevé, raconte le commissaire Dominique Debrauwère, chef des opérations. Ils crient lorsqu’ils sont sur la voie publique, ils consomment les produits achetés dans ces magasins sur la voie publique et laissent traîner leurs déchets. Donc cela génère beaucoup de nuisances pour les riverains ".

Proximité avec la France

La plupart de ces magasins sont tenus par des pakistanais. Et s’il y a autant de magasins de nuit à Mouscron, c’est parce que la frontière française est à deux pas. " Les commerces n’étant pas ouverts la nuit en France, et vu la proximité avec la frontière, la clientèle française est directement attirée par ces commerces ouverts la nuits chez nous ", confie Jean-Michel Joseph.

Avec ce genre d’opération, la police de Mouscron espère enrayer ce phénomène des magasins de nuit. L’opération d’hier a permis également à la police de dresser quatre PV pour travail au noir et d’enregistrer quatre arrestations administratives pour séjour illégal.

 

Articles recommandés pour vous