48 000 euros réclamés pour avoir saturé le site de son assureur

Le palais de justice Nivelles
30 juin 2015 à 13:22 - mise à jour 30 juin 2015 à 13:54Temps de lecture1 min
Par Patrick Michalle

Cet habitant de Braine-le-Château, propriétaire d'une voiture de sport estimait que son assureur lui réclamait  une prime trop élevée pour couvrir ses risques d'accidents.

Après avoir tenté en vain de s'arranger à l'amiable, l'homme est passé à des méthodes plus radicales, menaçant de saturer de messages la boite mail de l'assureur. Une menace qui sera mise à exécution trois jours de suite en mars 2013.

Jusqu'à bloquer plusieurs fois une partie du site

7000 messages envoyés d'abord en trois minutes à partir d'un ordinateur de l'entreprise où travaillait le prévenu. Des opérations qui se répèteront jusqu'à bloquer plusieurs fois la partie du site qui permet d’échanger avec les clients de l'assureur. L’action de piratage parviendra à bloquer le site pendant plus d’une heure le 25 mars 2013. Dans un premier temps, l'auteur des faits avait nié être l'auteur des envois, avant de finalement reconnaître sa responsabilité.

La justice a donc estimé les faits établis mais le prévenu, qui n’avait jamais eu affaire à la justice, a bénéficié de la suspension du prononcé. Pas de condamnation sur le plan pénal mais sur le plan civil, l’assureur réclame réparation pour son préjudice. A titre provisionnel, il estime ce dommage à 48 000 euros. La justice statuera plus tard sur le montant définitif qui sera accordé à l’assureur.

Articles recommandés pour vous