20 à 25 % des sangliers wallons atteints par la maladie d'Aujeszky

20 à 25% des sangliers wallons sont porteurs de la maladie d'Aujeszky
18 janv. 2017 à 16:36 - mise à jour 18 janv. 2017 à 16:36Temps de lecture2 min
Par Sarah Heinderyckx avec Arnaud Pilet

Suite au décès d'un chien touché par la maladie d'Aujeszky il y a quelques semaines dans la région d'Ham-sur-Heure-Nalinnes, plusieurs éleveurs porcins de la région sont inquiets. En effet, cette maladie non transmissible à l'homme est véhiculée par les sangliers et peut s'avérer dangereuse s'ils entrent en contact avec les cochons d'élevage. Mais les autorités se veulent rassurantes.

Pierre Servotte, engraisseurs de porcs, est inquiet
Pierre Servotte, engraisseurs de porcs, est inquiet RTBF

"En cas d'épidémie, je perdrais tout"

Pierre Servotte, agriculteur et engraisseur de porcs, nous raconte : "J'ai 1600 cochons qui valent environ 150 euros pièce. En cas d'épidémie, je perdrais tout, je ne pourrais même plus payer mon bâtiment". L'éleveur explique qu'il y a quelques jours, un agent de l'AFSCA lui a parlé d'un chien mort de la maladie d'Aujeszky pendant les fêtes, et qu'il lui a conseillé de prendre ses précautions. Mais Pierre Servotte regrette qu'aucune communication officielle et globale n'ait été faite auprès des agriculteurs du coin.

Un cas isolé

Du côté de l'AFSCA, le porte-parole Jean-Sébastien Walhin précise qu'il s'agit d'un cas isolé et que la situation n'est en rien préoccupante. C'est pourquoi il a simplement été demandé aux agents de terrain de simplement vérifier les mesures de bio-sécurité qui doivent être prises de tout temps par les éleveurs porcins.

Seuls les sangliers sont porteurs de la maladie en Belgique
Seuls les sangliers sont porteurs de la maladie en Belgique © Tous droits réservés

La Belgique considérée indemne

La maladie d'Aujeszky n'a plus touché de porcs d'élevage en Belgique depuis 2008. Depuis 2011, notre pays est d'ailleurs considéré comme indemne de cette maladie. Mais elle continue à toucher les populations sauvages de sangliers.

Annick Linden, docteur à l'unité de Santé et pathologies de la faune sauvage à l'Université de Liège précise: "Il est important de rappeler que cette maladie n'est pas transmissible à l'homme. On estime par contre qu'elle touche entre 20 et 25% des 20.000 sangliers en Région Wallonne".

Les chiens sont particulièrement sensibles à la maladie d'Aujeszky
Les chiens sont particulièrement sensibles à la maladie d'Aujeszky © Tous droits réservés

Les chiens particulièrement à risque

Des animaux qui sont appelés porteurs-sains. Ils ne développent pas la maladie, mais ils peuvent la transmettre au moment où, comme pour un herpès, ils l'excrètent par les voies génitales ou respiratoires. Les animaux les plus à risque sont alors les chiens de chasse : "Les chiens atteints de la maladie d'Aujeszky sont très sensibles et peuvent mourir dans les deux à trois jours. Les seuls précautions que nous pouvons rappeler aux chasseurs sont d'éviter le contact. Il faut à tout prix éviter que les chiens mordent les sangliers ou mangent leurs abats", prévient Annick Linden.

Peu de risques pour les élevages fermés
Peu de risques pour les élevages fermés RTBF

Pas de contact, pas de danger

En ce qui concerne le risque pour les élevages porcins, il reste limité pour la spécialiste : "Le seul danger concerne les élevages en plein air, mais ils sont très rares en Belgique et les éleveurs connaissent les précautions à prendre. Pour les élevages fermés, il n'y a priori aucun risque puisqu'il ne peut pas y avoir de contact entre les cochons et les sangliers".

La Fédération Wallonne de l'Agriculture précise enfin que cette situation est connue depuis longtemps et que les éleveurs sont normalement au courant des mesures à mettre en place pour éviter les contacts entre leurs porcs d'élevage et la faune sauvage. Les populations grandissantes de sangliers restent pourtant un problème régulier que la FWA demande fréquemment de régler.

Articles recommandés pour vous