Icône représentant un article audio.

Matin Première

1971, la 1e manifestation des infirmières belges : "Faire grève à l'époque, c'est aussi mettre en péril les malades"

Emportés par la foule

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le 25 février 1971, c’est une manifestation inédite qui a lieu en Belgique. Environ 11.000 infirmières et infirmiers défilent dans les rues de Bruxelles.

Un récit de Marie Vancutsem.

Les images marquent les esprits. On voit l’uniforme des infirmières sous leur manteau, elles portent aussi la coiffe blanche caractéristique de leur profession à l’époque.

Leurs revendications ? Obtenir enfin un vrai statut et déterminer légalement la liste des actes qu’elles sont autorisées à faireCar le texte qui régit encore légalement la profession d’infirmière en 1971 date de... 1818.

En 1967, l’arrêté royal 78 est voté. Il définit l’art de guérir, et reconnait l’existence des professions dites paramédicales, dont les infirmières. Mais les infirmières sont en réalité peu écoutées. Il y a en face d’elle les médecins, bien organisés, qui ont l’oreille des politiques. Et elles souffrent, en quelque sorte, de l’image de leur profession. "Cela a pesé très longtemps et encore aujourd'hui cette image d'une profession très féminine qui est aussi liée à une vocation, à l'abnégation. On donne de soi pour soigner les malades. Cela enferme un peu les infirmières dans un discours, dans une position d'infériorité, car faire grève à l'époque, c'est aussi mettre en péril les malades" souligne Alexandra Micchicce, historienne et doctorante à l’ULB.

Dans la foulée de Mai 68, le terreau est donc fertile pour une telle protestation en févier 1971.

Il reste, dans la profession, un manque de reconnaissance salarial, des conditions de travail difficiles, et une pénurie qui feront l'objet d'un nouveau mouvement de grogne en 1988. Un véritable écho aux manifestations survenues dans le contexte de la pandémie de covid-19.

Image d'illustration : le paramédical manifeste le 4 octobre 1988 à Bruxelles
Image d'illustration : le paramédical manifeste le 4 octobre 1988 à Bruxelles Belga

Sur le même sujet

Droit de suite : un an après, le secteur infirmier est-il toujours en manque d'oxygène?

Santé & Bien-être

Articles recommandés pour vous